Enfin un théâtre ouvert : celui de l'Odéon !
Les intermittents, de l'hôtellerie, de la restauration, du tourisme, du spectacle l'occupent. Et réclament le minimum : une année blanche pour tous. Le chômage, ils ne l'ont pas voulu.
AG tous les jours à 14 h.

7 raisons pour lesquelles je dirai non au confinement le weekend. En vidéo : t.co/h3Rq2YoiEd

J’éprouve une évidente solidarité avec les soignants. J’adresse tous mes vœux de courage aux malades, aux familles endeuillées. Ce virus n’est pas une blague, j’ai pu le mesurer dans mon entourage.

Et pourtant, en leur nom, je vais dire "non" au confinement le weekend. 1/20

La Somme figure parmi les 20 départements sur la sellette. La Préfète sonde les élus locaux sur « une mesure de confinement ».

Ce virus n’est pas un fantasme, j’ai pu le mesurer dans mon entourage. Et pourtant, je vais dire « non ». En voici les raisons.

t.co/tDvljbrMBA

.@JeanCASTEX, si vous n’avez rien à dire, plutôt que de perdre du temps à la télé, prenez-le pour réunir les 620 scientifiques qui proposent des solutions. Marre de ce pouvoir autoritaire et solitaire.

Moi aussi, je lance un défi à Mcfly et Carlito : prononcez "Benalla","RSA jeunes" et "Jojo le Gilet jaune" devant Macron... et je vous invite à un concours d'anecdotes dans ma cuisine !

t.co/dUD6VSewnA

Macron voulait que le vaccin soit un "bien public mondial", l'UE aussi, et l'Assemblée le votait à l'unanimité. Mais ça c'était avant. Avant que les vaccins n'existent. Aujourd'hui, Macron, la France, l'Europe s'y opposent. Et servent les labos.

Les pauvres peuvent crever. t.co/itIlwrT96K

A Nice, couvre-feu la semaine et confinement le WE. Mais les vols internationaux pourront continuer. Et jusqu'alors les passagers n'étaient même pas testés !
A la tête de l'Etat, la nullité se poursuit... sans même plus consulter le Conseil scientifique.

t.co/2v9A5sbQbp

"Moi président, pour reprendre votre expression, ça fait longtemps que j'aurais rassemblé étudiants, commerçants, la culture, le sport, les scientifiques, pour se demander comment on peut se mettre à revivre." t.co/yw71DagTZX

Ils n'ont ni cap, ni direction. Ca fait un an que ca dure, et sans lumière au bout du tunnel, sans imagination, sans invention, sans horizon. Leur seule stratégie c'est d'ouvrir ou de fermer le robinet de nos libertés. t.co/Q3vXrn5wYm

« Il faut normaliser le couvre-feu. » C'est l'entourage du président qui raconte ça. Non, il nous faut refuser le couvre-feu comme routine, banalisé. C'est une mesure exceptionnelle, et qui doit le rester, qui ne doit pas durer éternellement, qui doit se décider démocratiquement. t.co/7qjaOHW72P

Nous voilà rassurés sur l'appétit du Président. Les 8,8 millions de Français qui dépendent de l'aide alimentaire doivent sauter de joie.

(Chiffres : Olivier Véran, novembre 2018) t.co/EsoNcDRPrW

"On va pas leur donner la becquée"

Les Marcheurs refusent le RSA Jeunes. Les mêmes aident leurs enfants, et c'est normal. Mais si on aide les enfants de la Nation, ça devient "de l'assistanat, de la charité, la becquée"... t.co/2gVgeXD4A8

Tu fais une blague sur ton rasage au produit vaisselle : les macronistes crient au scandale. Les étudiants crèvent la dalle : ils n’en ont rien à foutre. Si seulement les macronistes inversaient leurs indignations, le pays se porterait bien mieux...

Tu fais une blague sur ton rasage au produit vaisselle : les macronistes crient au scandale. Les étudiants crèvent la dalle : ils n’en ont rien à foutre. Si seulement les macronistes inversaient leurs indignations, le pays se porterait bien mieux... t.co/NI2eEtgzwI

Coincé à Paris pour cause d'Assemblée, et plus aucune boutique ouverte avec le couvre-feu. Obligé de me raser avec le liquide vaisselle... t.co/weOBJFFglZ

Et sinon le couvre-feu a 18h, ça s’arrête quand ?

Depuis le 30 octobre, Macron nous a fait entrer dans un tunnel. Depuis le 30 octobre, on n'a ni cap, ni horizon, ni agenda.

Les Français ne sont pas des veaux : il faut une lumière au bout du tunnel. Alors, jusqu’à quand ?

Pendant que la ministre Frédérique Vidal fait son enquête sur "l'islamogauchisme" à l'université, les jeunes font la queue à l'aide alimentaire. Et faire la queue, c'est un truc de pauvre : faire la queue, ça signifie que le temps des pauvres ne vaut rien. t.co/tDVeu0c87s

Tous les soirs on voit des queues de centaines de mètres d'étudiants devant les Restos du Coeur, et vous vous flattez de vos "résultats". Mais dans quel monde vivez-vous ? Manifestement vous connaissez mieux les banques et que les banques alimentaires. t.co/3hCMf5rYs3

Plus anciens
social.jesuislibre.net

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !