@tuxicoman Précision: je ne suis pas un troll, je cherche à comprendre. Ce sont de vraies questions que j'aimerais te poser.

En quoi les mesures de l'urgence sanitaire sont anti-démocratiques ?

Pourquoi voir ça comme une privation des libertés, et pas comme la volonté de préserver des vies ?

@richard

La démocratie c'est le peuple décide.

Si l'état d'urgence consiste à prendre des décisions qui impactent profondément la vie du peuple, allant de son moyen de survie à ses déplacements, en conseil de défense à 3 en huis clos, je ne vois pas ce qu'il reste de la démocratie.

[...]

@richard

On peut aimer ou pas les mesures prises par une dictature.

Mais qu'est ce qui te garantit que tu vas aimer les prochaines mesures?

Aimer la dictature, c'est parier que tu seras toujours en accord avec le dictateur et ses descendants...

@tuxicoman Enfin, il y a quand même un monde entre un gouvernement élu par le peuple qui prend des décisions qui ne plaisent pas à tout le monde, et une vraie dictature où le chef de l'état n'est pas élu et fait tuer les sujets qui osent dire qu'ils sont contre ses décisions.

Le gouvernement est obligé de "prendre des décisions qui impactent profondément la vie du peuple" dans la mesure où la pandémie elle-même impacte profondément la vie du peuple.

Quant au peuple qui décide, personnellement, je ne vois pas le peuple prendre des décisions aussi importantes pour lui-même, avec une population aussi étendue. C'est un concept valable pour de petits groupes, pas à l'échelle d'un pays.

@richard le pouvoir legislatif, ce n'est ni macron ni ceux qu'il nomme.

Quand a la republique démocratique de [corée du nord, chine, congo...] il ne suffit pas d'avoir de se prenommer ainsi et d'avoir des élections pour que le peuple ait le pouvoir.

@tuxicoman

le pouvoir legislatif, ce n’est ni macron ni ceux qu’il nomme

Ok. Partons du principe qu’on fasse des référendums pour chaque décision prise par rapport au Covid (focalisons-nous sur ça puisque c’est l’object supposé de l’état d’urgence sanitaire).

On fait un référendum du genre: “Doit-on confiner ou pas”. Mettons (je dis des nombres au hasard), il y’a 50% pour le confinement, 40% pour ne pas confiner, 10% s’en battent les steaks.

Les 40% qui ne veulent pas du confinement vont râler. Contre qui ? Les 50% qui ont voté pour ? Les 10% qui s’en foutent ? Ils vont donc râler, mais pour quel motif ? Que les 60% qui n’ont pas voté contre aient “gagné” ? Que ce sont des privateurs de libertés ? Quelle issue ? Guerre civile ?

Je vais vite, je prends des raccourcis, mais tu vois où je veux en venir. Ce n’est pas “Macron”, “Castex” ou “Véran” le problème. Le problème c’est qu’on ne peut pas prendre de décision pour nous et qui n’impacte que nous, à l’échelle des individus, pas du pays.

Je rajoute également que, qui dit pandémie, dit monde entier affecté, pas que nous français. On devrait plutôt gueuler aux portes de l’Union Européenne qui n’a pas su unifier les mesures à prendre. Voire, soyons fous, à un hypothétique organisme mondial, qui aurait unifié les mesures.

Quand a la republique démocratique de [corée du nord, chine, congo…] il ne suffit pas d’avoir de se prenommer ainsi et d’avoir des élections pour que le peuple ait le pouvoir.

Mais parfaitement ! Ce ne sont pas moins des dictatures, et ils ne s’en cachent pas !

Alors tu trouves que Macron c’est une dictature ? Raoult gigote encore, pourtant. Buzyn aussi, elle est même à la tête de l’OMS maintenant.

On n’est pas en dictature. Il n’y a aucune décision qui peut être prise et qui puisse satisfaire tout le monde, même si nous disposions d’une vraie démocratie participative, trop peu savent de quoi ils parlent, trop pense seulement à son propre confort et s’en fout des autres. Y’a qu’à voir avec les masques…

@richard

Je suis d'accord. Et c'est justement le principe d'etat d'urgence qui met en pause le pouvoir legislatif que ca pose soucis.

Je ne dis pas qu'il faut un referendum pour chaque decision. En pratique c'est infaisable

Mais au moins une republique ce ne serait pas mal. C'est le contrat de notre constitution.

J'ai l'impression que la justification de passer outre les parlementaires pour legiférer c'est que le virus est trop rapide par rapport a la republique. (...)

@richard

Mais la gestion du virus a des impacts enormes sur le budget de l'etat, la liberté, l'éducation, les contrats de travail, etc... qui ne sont jamais débattues.

Donc on voit par la demande de prolongation de l'etat d'urgence que l'executif considère que la republique n'est pas son cadre ideal de travail pour 2021. Et ca fait peur

Ce n'est pas comme si l'executif n'etait deja pas fan des 49.3 et des ordonnances.

@richard quand à croire que macron, lemaire, philippe et buzyn sont les meilleurs français pour gérer la pandémie, je ne pense pas.

On le voit tous les jours que leur actions sont plus dictés par leur carrière que par leur résultats.

Donc si d'autres pouvaient contribuer ce ne serait pas du luxe.

@tuxicoman

1. Désolé, je mets un peu de temps à répondre, j'étais AFK 😊
2. Il n'y a pas de "meilleur" français pour gérer une pandémie qui par définition est mondiale. On a élu un Président (Mr Macron), qui s'est entouré des personnes qu'il pensait être aptes à honorer leurs fonctions respectives, et à partir de là, ça ne nous concerne plus. On a élu quelqu'un pour qu'on n'ait plus à se soucier de ça. C'est la république française.

Si le peuple veut un pouvoir décisionnel dans tous les aspects de la façon d'être gouvernés, ce n'est plus une république mais une démocratie participative, et ce n'est pas le cas en France.

Voilà pour la sémantique.

Ensuite, deux autres choses:

1. Les mesures prisent par le gouvernement français ne sont pas plus contraignantes que celles de certains de nos voisins qui sont en confinement strict. Je trouve donc que l'expression "année de non-démocratie" est un peu exagérée. Mais je comprends (enfin je crois) ce que tu veux dire: ça pourrait créer un dangereux précédent. Mais n'est-ce pas ça, la République Française ? Une longue série de dangereux précédents ?
2. Le gouvernement prend des mesures plus drastiques parce que le peuple n'est pas foutu de les appliquer tout seul. Mais le peuple, plus on lui dit qu'il doit mettre un masque correctement, qu'il ne doit pas faire de soirées, qu'il ne doit pas se rassembler, etc., plus il le fait. Brandir l'étendard de la liberté est, à mon sens, dangereusement déplacé.

@richard on a elu des maires et des députés aussi.

Si trump demandait un chèque en blanc pendant 5 ans, tu trouverais ca toujours une democratie?

@tuxicoman

> on a elu des maires et des députés aussi

Plus il y a d'intermédiaire, plus de pouvoir s'éloigne du peuple. Qu'est-ce qui devrait me faire réagir ?

> Si trump demandait un chèque en blanc pendant 5 ans, tu trouverais ca toujours une democratie?

Non, en fait, ce que je voulais dire, c'est que c'est bien beau de gueuler sur le fonctionnement politique, mais qu'il n'y a pas de solution parce qu'on n'est pas l'espèce sociale qu'on prétend être. Les gens n'arrivent déjà pas à être d'accord en soirée familiale, alors prendre des décisions qui concernent un pays de 70 millions d'individus se fait forcément en faisant des mécontents. C'est pas pour autant qu'il faut crier au loup.
@tuxicoman Forcément: la République est une notion arbitraire Humaine, le virus est naturellement universel. Logique qu'on ait du retard, tant qu'on n'aura pas compris ça, on sera pris de court...
Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
social.jesuislibre.net

Le réseau social de l'avenir : Pas d'annonces, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Possédez vos données avec Mastodon !