Pendant ce temps à 42.

Conférence de la startup qui fait de la reconnaissance faciale pour la RATP.

L'entreprise qualifie sa technologie de "conforme à la RGPD". (On fermera les yeux sur le "la".)

"Datakalab a initialement été créé pour analyser et mesurer les émotions en réaction à des contenus (publicités, conférences)."

Si y'en a qui bossent dans la vidéo, je serais curieux de savoir ce qu'est le "traitement de vidéo en edge-computing-analyse". 😐

Suivre

@Neil c'est juste que le traitement image->texte (emotion + autre metadata comme le sexe, etc..) est calculé sur la machine locale. L'idée est double:

-pourquoi se faire chier a transmettre l'image vers une machine qui sera surchargée?
- traitement local, pas de stockage de l'image. Du coup plus de vue privée a piori. Mais quid des identifiants reproductibles qui sont derivés?
- le "edge computing" ca fait moins has been que de dire que ta solution n'est pas dans le "cloud".

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
social.jesuislibre.net

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !