Suivre

Là où les choses se compliquent, c’est que le gouvernement qui s’est formé début octobre, de plein exercice, dirigé par le libéral flamand Alexander De Croo, n’a pas changé de méthode. À défaut de pouvoirs spéciaux, il a continué à utiliser les arrêtés ministériels et à court-circuiter le Parlement fédéral. D’un bricolage initial hérité d’une situation politique instable, le gouvernement De Croo a tiré une règle générale pour la gestion de crise.

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
social.jesuislibre.net

Le réseau social de l'avenir : pas de publicité, pas de surveillance institutionnelle, conception éthique et décentralisation ! Gardez le contrôle de vos données avec Mastodon !